L’Aventurine

Généralités :

L’aventurine est une pierre translucide qui présente de nombreuses inclusions qui diffèrent selon sa couleur. L’aventurine verte doit sa couleur à une variété de mica, le fuchsite. L’aventurine brune, quant à elle, contient de la pyrite. Il existe également des aventurines à prédominance de blancs, bleus, et bruns voir rouges.

L’aventurine verte ne doit pas être confondue avec le jade, l’émeraude ou l’agate qui présentent également des nuances de couleur verte.

Enfin, les principaux gisements sont localisés en Inde, en Chine et en Russie.

Propriétés en lithothérapie :
En médecine alternative, on accorde à l’aventurine des vertus apaisantes et calmantes.
Comme la turquoise, l’aventurine a la réputation d’être une pierre douce et bénéfique qui absorbe les ondes négatives et autres émanations nocives telles que les ondes électriques, électromagnétiques ou encore telluriques. En cela, elle serait protectrice de l’habitat et peut être placée de ci de là, sous forme de sculptures décorative par exemple, pour assainir l’ambiance.
C’est également une pierre stimulante dans tous les sens du terme : elle donne de l’énergie, stimule la créativité, aide à la prise de décision, à l’élaboration de projets, éclaircit les idées. Liée au chakra du cœur, elle apporte la paix de l’esprit et aide à contrôler les émotions. Ainsi, elle facilite la méditation et l’apaisement des poussées de colère et autres sentiments négatifs. C’est une pierre de paix et d’équilibre, dont l’effet dans cette optique peut être magnifié en l’associant au quartz rose.
D’un point de vue physique, l’aventurine combattrait la fièvre, soulagerait les problèmes de peau (cicatrisation, eczéma, grande efficacité sur l’acné). Elle serait un catalyseur intéressant dans la guérison des maladies d’origine psychosomatiques, ainsi que celles qui mettent en jeu le système immunitaire, en agissant sur le thymus.