Douceurs de perles ∫ Bracelet trois rangs – série limitée.

85,00

À propos de cette pièce :
  • 3 rangs de 6 perles d'eau douce Rose Irisé (soit 24 perles en tout) montées et assemblées au fil Gold Filled.
  • Longueur du bracelet : 153mm + chainette d'extension de 40 mm environ.

Voire la fiche détaillée.

Rupture de stock

UGS : PRTETE2017-br-0001-190117-85 Catégories : , , , , ,

Description

À propos de cette pièce :
  • Bracelet composé de 3 rangs de 6 perles d’eau douce Rose Irisé montées et assemblées au fil Gold Filled.
  • Longueur du bracelet : 153mm + chainette d’extension de 40 mm environ.

 

Plus au sujet des perles d’eau douce :

C’ est la moule d’eau douce Margaritifera margaritifera qui est élevée pour produire les perles d’eau douce. Il existe, pour ce type de perles, une très grande variété de formes, de couleurs, de tailles et de lustre. La grande variété de formes est due au fait que, contrairement aux autres coquillages perliers, les moules ne sont pas nucléonées. “Nucléoner” signifie que l’on introduit dans le coquillage un noyau appelé nucléon, sur lequel, suivant les variétés, le coquillage dépose de quelques dixièmes à quelques millimètres de nacre. Dans le cas des perles d’eau douce, ce sont des morceaux de manteau d’une autre moule d’eau douce que l’on glisse dans le manteau après incision. Jusqu’à cinquante par coquillage. De ce fait, la perle est totalement en nacre et beaucoup plus solide que les autres perles de culture, mais sa forme est très variable car elle n’est pas guidée dans son processus de croissance par une sphère.

Les perles d’eau douce ont connu une grande popularité grâce à leurs variétés de couleurs et de formes, à leur abondance. Leur taille varie en général de 2 à 13 mm.

Margaritifera margaritifera fut autrefois abondante dans les cours d’eau européens : elle a été exploitée depuis la Préhistoire par l’Homme, sans doute comme nourriture et pour les perles de nacre qu’elle renferme parfois (exploitable en joaillerie pour 1 individu sur 1 000 en moyenne pour des moules non inséminées artificiellement). On raconte ainsi que Marie de Médicis portait un jour, pour le baptême de son fils, une robe composée de 32 000 perles d’eau douce : cette exploitation facile et particulièrement lucrative a rapidement éradiqué le mollusque de la plupart des lieux faciles d’accès en Europe dès l’Ancien Régime. Cette espèce ayant une croissance très lente, une grande fragilité face à la pollution et étant dépendante pour sa reproduction des populations de truites elles-mêmes en voie de disparition, les dernières colonies françaises sont extrêmement rares. En France, elle était encore signalée en 1998 dans les Pyrénées-Atlantiques et les Vosges ainsi que dans le centre de la France. En 2008, elle est encore connue dans la Vienne, la Dronne et la Charente, mais est encore très présente uniquement dans la rivière Dordogne, pour les grands cours d’eau de l’hexagone. Un peuplement récemment confirmé dans l’Oise s’est éteint à la suite d’une pollution chimique de la rivière. Dans tous les cas, l’espèce est protégée, et sa récolte interdite.

Ces moules sont cultivées depuis le XIIIe siècle en Chine, par l’introduction d’un morceau de manteau d’une moule, c’est-à-dire l’extrémité du corps de la moule qui fabrique la nacre, dans une autre moule d’eau douce.

Ressources Wikipedia & Wikimedia Commons

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Douceurs de perles ∫ Bracelet trois rangs – série limitée.”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *